Connect   |   Newsletter   |   Donate

Aucun test retiré de la couverture de l’Assurance-santé de l’Ontario, selon le ministère

Posted: June 3, 2022

(1 juin, 2022)

By: Radio-Canada

Une infirmière analyse un échantillon de sang.

La plupart des tests de laboratoire courants qui sont prescrits sont couverts par l’Assurance-santé de l’Ontario.
PHOTO : GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

Le ministère de la Santé de l’Ontario affirme ne pas avoir réduit le remboursement de tests sanguins déjà couverts par la province au cours des dernières années, après une série de messages viraux sur les médias sociaux où des internautes affirment avoir été facturés pour des frais de laboratoire.

Dans une déclaration publiée cette semaine, le ministère a précisé que, depuis 2017, aucun test de laboratoire n’a été rayé de la liste des prestations de l’Assurance-santé de l’Ontario en ce qui a trait aux services de laboratoire.

La Loi sur l’engagement d’assurer l’avenir de l’assurance-maladie (LEAAAS) interdit l’imposition de frais par toute personne ou entité pour des services assurés ou pour l’accès à des services assurés, peut-on lire dans la déclaration ministérielle.

Elle ajoute que, si un patient estime avoir été facturé pour un service assuré, il peut joindre la ligne de signalement du programme LEAAAS au 1 888 662-6613 ou envoyer un courriel à protectpublichealthcare@ontario.ca.

La plupart des tests de laboratoire de routine prescrits par les médecins de la province sont couverts par l’Assurance-santé de l’Ontario, mais pour certains tests qui ne le sont pas, les patients doivent payer de leur poche.

Rumeur infondée

Natalie Mehra, directrice générale de la Coalition ontarienne de la santé (un réseau de 400 organismes locaux liés à la santé publique), a indiqué en entrevue à CBC News que son bureau était absolument inondé d’appels et de messages à ce sujet depuis une semaine.

Pourtant, lorsque la Coalition a enquêté sur les allégations de déremboursement, elle n’a trouvé aucun exemple confirmé de personnes ayant dû payer de leur poche en raison du retrait de tests de la liste des remboursements assurés.

Natalie Mehra en entrevue dans un bureau devant une pile de papiers.

Natalie Mehra, directrice générale de la Coalition ontarienne de la santé, indique avoir été submergée d’appels, mais qu’aucun cas n’a été confirmé de personne ayant eu à payer des frais de sa poche.
PHOTO :  CBC

Dans les cas étudiés, les tests relevaient de services qui n’étaient pas entièrement couverts, ou dans certaines situations, les changements dans les frais n’avaient pas été correctement expliqués aux patients.

En fin de compte, il n’y a aucune preuve que la province ait apporté de changement au remboursement de tests comme allégué sur les réseaux sociaux, a observé Mme Mehra : Nous serions les premiers à revendiquer si c’était le cas, mais ce ne l’est pas.

Pour s’en assurer, la directrice s’est tournée vers plusieurs oncologues, ainsi que des médecins de famille et des chefs de service de deux hôpitaux ontariens.

Aucun d’entre eux n’a pris connaissance d’éventuels retraits de remboursement pour des tests de laboratoire prescrits à leurs patients. De même, personne n’a pu trouver la moindre note de service évoquant un quelconque changement, ce qui serait normalement le cas dans une situation comme celle-ci.

Je pense qu’il s’agit simplement d’une rumeur qui se répand, a donc conclu Mme Mehra.

L’entreprise de tests de laboratoire Lifelabs, qui analyse ceux de plus de 50 000 patients par jour en Ontario, a également précisé dans un communiqué qu’il n’y a eu aucun test de laboratoire retiré de la liste (c’est-à-dire retiré sans test de remplacement) au cours des cinq dernières années.

D’après les informations de CBC

Click here for original article