Connect   |   Newsletter   |   Donate

«Ford doit arrêter d’offrir des contrats au privé»

Posted: December 5, 2021

(D

By: Émilie Pelletier, Le Droit

TORONTO — Cela fait déjà plus d’un an depuis que la mère de Laura Yue a pris son dernier souffle, dans un établissement pour aînés à but lucratif, à Ottawa. Aujourd’hui, Laura Yue ajoute sa voix à celles qui exhortent le gouvernement Ford de cesser d’accorder des contrats aux corporations qui font des profits dans le secteur des soins de longue durée.

La dernière fois que Laura Yue a vu sa mère, c’était en mars 2020, au Carlingview Manor, un établissement opéré par Revera Inc.

C’est la dernière fois qu’elle voyait sa mère, puisque cette dernière a perdu son combat contre la COVID-19, un mois plus tard.

Plus de 4000 résidents de foyers de soins de longue durée (FSLD) sont décédés pendant la pandémie de COVID-19.

Les experts qui conseillent le gouvernement sur la pandémie affirment que deux fois plus de résidents ont contracté la COVID-19 dans des foyers de soins de longue durée à but lucratif, et que ces établissements comptent 78% plus de décès causés par ce virus, comparativement aux FSLD à but non lucratif.

Avant la pandémie, quand Laura Yue visitait sa mère, elle la retrouvait parfois assise dans ses vêtements souillés, sa couche n’ayant pas été changée, et d’autres fois, les ongles tachés d’excréments.

Dans cet établissement, il faisait chaud à l’été, la ventilation laissant sérieusement à désirer, et des coquerelles se promenaient dans la bâtisse, se souvient-elle.

Quand l’armée a été envoyée en renfort dans des foyers de l’Ontario, au début de la pandémie, les militaires ont signé des rapports dans lesquels ils déploraient des situations «inhumaines».

«C’est le pire rapport que j’ai lu de toute ma vie», avait scandé le premier ministre Doug Ford.

Parmi les 626 FSLD en Ontario, 58% sont opérés par le secteur privé, 24% sont à but non lucratif, et 16% sont gérés par les municipalités.

Laura Yue est convaincue qu’aucun FSLD ne devrait être «à but lucratif» et que le privé doit être éliminé du secteur des soins de longue durée.

Le gouvernement Ford s’est engagé à construire 30 000 nouveaux lits au cours de la prochaine décennie.

Le gouvernement Ford s’est engagé à construire 30 000 nouveaux lits au cours de la prochaine décennie.
– LA PRESSE CANADIENNE, CHRIS YOUNG

Or, le gouvernement progressiste-conservateur insiste pour dire que sa priorité est de créer de nouvelles places en FSLD et il continue d’attribuer des contrats à des opérateurs privés.

Parmi les 220 projets de développement de soins de longue durée prévus, 111 seront à but lucratif, selon le ministère des Soins de longue durée.

Le gouvernement Ford s’est engagé à construire 30 000 nouveaux lits au cours de la prochaine décennie.

La majorité d’entre eux, soit 16 304, seraient en cours d’attribution à des entreprises à but lucratif, selon la Coalition de la santé de l’Ontario.

Laura Yue n’est pas la seule à demander une transition vers un système de soins de longue durée sans but lucratif en Ontario.

Mais il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que les profits soient retirés, du jour au lendemain, du secteur des soins de longue durée, selon la Coalition de la santé de l’Ontario.

«Le problème, c’est que nous voyons un grand nombre de nouveaux contrats être distribués aux corporations privées. Ce que nous disons, c’est que les nouveaux contrats devraient tous être sans but lucratif. (…) Ce n’est pas normal que ce soient ceux qui ont les pires performances qui voient leur contrat être renouvelé», juge la co-présidente de la section ottavienne de la Coalition, Mary Catherine McCarthy.

Click here for original article