Connect   |   Newsletter   |   Donate

Le Manitoba continue de s’appuyer sur le système hospitalier nord-ontarien

Posted: May 28, 2021

(May 27, 2021)

By: Miguel Lachance, ICI Radio-Canada.ca

Le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay.

Six patients manitobains atteints de la COVID-19 ont été transférés à l’hôpital régional de Thunder Bay. PHOTO : RADIO-CANADA / CAROLINE BOURDUA

Submergé par la COVID-19, le Manitoba continue de transférer des patients en Ontario. Les hôpitaux ontariens accueillent au total environ une vingtaine de patients manitobains en date de mercredi, dont plusieurs dans le Nord de l’Ontario, moins touché par la pandémie que le Sud.

Six d’entre eux ont été acceptés à l’unité de soins intensifs du Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay.

Le plus gros hôpital du Nord-Ouest de l’Ontario est situé à quelque 500 kilomètres de la frontière manitobaine.

Nous acceptons les patients en fonction de nos propres limites de capacité et d’aptitude. Cette aide n’a pas eu d’incidence sur les services que nous offrons aux patients et à notre communauté à l’échelle locale ou régionale, assure Marcello Bernardo, porte-parole de l’établissement.

Selon le représentant de la Coalition de la santé de Thunder Bay, Jules Tupker, une minorité de citoyens n’approuvent pas ces transferts de patients, parce qu’ils veulent que le nombre de cas demeure bas dans la région. Il considère toutefois que le cas des patients manitobains est bien différent de celui des gens qui font des voyages non essentiels.

En ce moment, le district de Thunder Bay compte 17 cas actifs de COVID-19, et la tendance est à la baisse depuis plusieurs semaines, après un sommet de 470 cas actifs le 7 mars.

Le nombre de cas est aussi relativement faible dans le reste du Nord ontarien, à l’exception du district sanitaire de Porcupine.

M. Tupker rappelle qu’en temps normal, le Manitoba accueille aussi de nombreux patients du Nord-Ouest de l’Ontario qui ont besoin de soins spécialisés.

Il estime qu’une majorité de Nord-Ontariens n’a pas de problème avec les transferts de patients.

Nous devons nous entraider, dit-il, tout le pays est dans cette même bataille.

La porte-parole du NPD ontarien en matière de santé, France Gélinas, ne s’étonne pas de la solidarité des habitants du Nord-Ouest de l’Ontario.

Quand les gens du Nord-Ouest de l’Ontario ont besoin d’aide, le Manitoba nous aide. Maintenant que c’est le Manitoba qui a besoin d’aide, je sais que les gens du Nord-Ouest vont se rouler les manches et les aider.

Une citation de :France Gélinas, porte-parole du NPD en matière de santé et députée de Nickel Belt

À Sudbury, l’hôpital Horizon Santé-Nord accueille un seul patient du Manitoba atteint de la COVID-19. Des 41 lits de soins intensifs de l’établissement, 7 sont occupés.

Pendant la pandémie, le système de soins de santé en Ontario a uni ses forces en vue de soigner les patients en état critique et de sauver des vies, dit Jason Turnbull, porte-parole de l’hôpital.

Il soutient que l’établissement continuera de prendre des mesures pour se préparer à accepter sur demande des patients en état critique lorsqu’il en a la capacité, comme tous les hôpitaux en Ontario.

Des patients manitobains ont aussi été transférés à Sault-Sainte-Marie, North Bay, London, Windsor, Owen Sound et Ottawa.

Reprise progressive des opérations chirurgicales

Les hôpitaux peuvent reprendre les opérations non urgentes depuis le 19 mai.

Elles avaient été interrompues à la fin du mois d’avril dans le Nord de l’Ontario en raison des taux d’hospitalisations élevés dans le sud de la province.

L’hôpital Horizon Santé-Nord espère atteindre 80 % de son volume d’opérations habituelles dès la semaine prochaine.

La directrice générale de la Coalition ontarienne de la santé, Natalie Mehra, craint toutefois que les admissions de patients manitobains ne retardent la reprise des opérations chirurgicales non urgentes dans le Nord de l’Ontario.

Les hôpitaux du Nord de l’Ontario manquent déjà de ressources adéquates depuis longtemps, déplore-t-elle.

Click here for original article