Connect   |   Newsletter   |   Donate

Réforme des soins de longue durée : une association présente ses recommandations

Posted: October 15, 2021

(October 14, 2021)

By: Stella Dupuy, Radio-Canada

L’Association des soins de longue durée de l’Ontario (OLTCA) a présenté jeudi ses recommandations pour améliorer le système des soins de longue durée et le rendre plus transparent et redevable à l’égard des patients. Celles-ci surviennent alors que le ministre des Soins de longue durée, Rod Phillips, promet de réformer le secteur cet automne.

En conférence de presse, la PDG de l’OLTCA, Donna Duncan, a présenté des recommandations afin que le réseau assure davantage de responsabilité envers les résidents des foyers et qu’il soit mieux à même de soutenir les décisions et [leurs] besoins.

L’association dit représenter environ 70 % des résidences de la province, en majorité privées.

Elle souhaite entre autres que le ministère puisse nommer des superviseurs, qui auraient l’autorité de diriger des foyers qui ont de la difficulté à fournir des services adéquats à leurs résidents, en plus de mettre en place un nouveau programme d’inspection.

Mettre en avant la qualité des services proposés aux résidents

L’organisation souhaite également la mise en place d’une enquête standardisée de satisfaction des résidents, un document qui permettrait aux résidents de donner leur point de vue sur la qualité des services qui leur sont octroyés.

Pour assurer de meilleurs services, elle recommande de placer la qualité de vie des résidents au centre du système et souhaite que le gouvernement mette en place des solutions pour assurer une meilleure adaptabilité du personnel.

On a du travail urgent à faire. Au cours de la dernière année, plusieurs personnes sont décédées tragiquement, a déclaré Donna Duncan en entrevue à Radio-Canada.

Elle aimerait que le gouvernement dispose des outils nécessaires pour régler les problèmes et les mauvais comportements qui peuvent être observés dans l’octroi de services.

Selon elle, la confiance du public envers les soins de longue durée doit être rebâtie et l’ombudsman des patients de l’Ontario se doit d’occuper une place centrale dans la gestion des plaintes.

Une femme portant un casque d'écoute, dans un bureau, en vidéoconférence.

Donna Duncan est la PDG de l’Association des soins de longue durée de l’Ontario.

Photo : Zoom

La directrice générale de la Coalition ontarienne de la santé, Natalie Mehra, accueille ces recommandations avec beaucoup de scepticisme. Ce qui me préoccupe, c’est que de beaux mots sont utilisés, mais pendant ce temps-là des résidents meurent, affirme-t-elle.

Ce dont les résidents ont vraiment besoin, ce sont des améliorations au niveau des soins. Ils doivent pouvoir prendre leur douche et obtenir des soins buccaux par exemple, ajoute-t-elle.

Selon elle, le gouvernement a déjà des pouvoirs pour réguler davantage le système, mais il s’assoit sur ceux-ci et ne les utilise pas.

Une réforme attendue

En conférence de presse le 6 octobre dernier, le ministre Rod Phillips a rappelé qu’il compte présenter une réforme cet automne. Pour nous assurer que les résidents reçoivent des soins maintenant et à l’avenir, nous allons exiger l’octroi en moyenne de 4 h de soins directs par résident et par jour, a-t-il dit notamment.

Il a également rappelé que le fait de rendre le système plus redevable à l’égard des résidents est une priorité du gouvernement.

Dans un communiqué à Radio-Canada, une porte-parole du ministre assure que la réforme du gouvernement portera un regard particulier sur l’amélioration de la mise en application, la responsabilisation et la transparence dans les soins de longue durée.

Le gouvernement a consulté et continuera de consulter un large éventail d’intervenants, y compris l’OLTCA, à cet égard, peut-on lire.

Click here for original article